Accueil
Historique
Académique
Urunana
Contacts
Cercle Saint Paul
Art
Ballet Akanyuzo
Bible
Electro-Domestique
Foi et Culture
Histoire
Littérature
Musique
Service Automobile
Mouvements & Groupes
Legio Mariae
Renouveau Charismatique
Human Life International
JEC
Croix Rouge
Scouts
Sacré Coeur
Xavéris
Saint Vincent de Paul
Non Violence Active
seminary diamond jubilee
Historique du cercle Saint-Paul

Le CSP naît à une époque bien précise de l`histoire de l`église catholique au Rwanda-Burundi. Le Grand Séminaire de NYAKIBANDA vit encore sous le statut canonique de «Séminaire Régional» (ou Intervicarial) réunissant les grands séminaires des vicariats du Rwanda, du Burundi, du Kivu, du Lac-Albert et de Beni. Le CSP fut fondé en 1950, au moment où l`église fêtait son jubilé de l`Evangélisation. Mais son institution ne surgit pas d`un coup; elle fut précédée par une longue période de préparation. A partir de 1945, quelques étudiants prirent l`initiative de se rencontrer parfois pour étudier et traiter non seulement des problèmes relatifs aux cours, mais encore d`autres problèmes qu`eux-mêmes détermineraient librement. Ils organisèrent des rencontres durant leurs temps libres et leurs promenades sur les collines. Mais très tôt ces groupes se rendirent compte qu`il fallait élargir davantage leur champ de travail, recruter plus de membres et trouver un temps suffisant et un local convenable pour leurs réunions. Sans tarder ils soumirent le problème à l`autorité. Avec l`approbation du Pére FELLAY, alors Recteur, des conférences faites par les séminaristes furent organisées. Malgré l`obtention de la permission, les échanges de vues restaient loin d`être satisfaisantes. Dans ce même but, l`Abbé P.C. RWAHUNDE conçut l`idée de créer un cercle d`études au séminaire de Nyakibanda. Il ne tarde pas d`en faire part à son confrère l`Abbé Jean KAGIRANEZA probationnaire à KADUHA qui lui avait rendu visite à MUYUNZWE. De retour au séminaire, KAGIRANEZA exprima son voeu de voir se créer un cercle littéraire. La proposition trouvera écho dans le coeur de la communauté. Le Père Recteur, alors François-Xavier SEUMOIS, désireux de chercher de plus en amples informations, demanda des renseignements à KIPALAPALA (Grand Séminaire du diocèse de TABORA en TANZANIE). Lorsqu`il eut obtenu des éclaircissements nécessaires, il accepta le désir exprimé par les séminaristes. Le cercle d`études commençait ainsi à devenir une réalité. C`est enfin en 1950 que le cercle culturel de NYAKIBANDA vit réellement le jour. Réplique du cercle d`études du Grand Séminaire de KIPALAPALA en TANZANIE, il se trouva mis sous le patronage de l`Apôtres des Gentils et on le baptisa «Cercle Saint Paul» (en abrégé C.S.P.) de NYAKIBANDA.

OBJECTIFS DU CERCLE SAINT PAUL

Les fondateurs avaient donc l`idée de fonder un cercle d`études au Grand Séminaire de NYAKIBANDA. Les statuts du C.S.P. de 1950 montrent qu`au début le C.S.P. est essentiellement un cercle littéraire. «il a pour but de préparer les Séminaristes à l`apostolat par la plume. Il s`efforce par conséquent d`être le porte-parole du souverain pontife et des vicaires apostoliques auprès de la presse de notre pays par des articles d`actualité religieuse et sociale : commentaires d`encycliques, discours pontificaux, des lettres pastorales ou de tous les autres mots d`ordre émanant des autorités ecclésiastiques. Il s`efforcera également de composer ou de traduire de petits brochures religieuses, littéraires sociales» ( # 1 et 2). Ainsi on faisait de travaux divers dans le domaine de la culture et de l`évangélisation : Traduction des livres, recherches sur la culture rwandaise, traduction et commentaire des documents officiels de l`église, composition d`articles... En 1966, le C.S.P. révise ses statuts. Il élargit les horizons et précise davantage ses objectifs dans les statuts qui seront repris par l`édition de 1970 :
- le premier objectif et le plus important est de diffuser le message de l`Evangile en se servant surtout de la presse, des livres et des journaux et en favorisant une large diffusion des documents officiels de l`église.
- Le second qui n`est pas le moins important est celui de contribuer à la formation intellectuelle et humaine des futurs pasteurs. «Le C.S.P., précisent ses statuts, est essentiellement un foyer de culture, entendu au sens le plus large. Il se donne pour but de contribuer au développement culturel, social et religieux de notre pays...» (Section I, art. 3a).
Bref, tout au long de son histoire, le C.S.P. n`a pas cessé d`élargir et de préciser son champ d`apostolat et d`adapter aux nécessité du temps. Mais son but principal reste le même : contribuer au développement culturel, social et religieux de notre pays.

FONCTIONNEMENT DU CELCLE SAINT PAUL

Le fonctionnement du C.S.P est régi par le comité directeur composé par :

  1. le président
  2. le secrétaire
  3. le trésorier
  4. Le Président
Selon l`article 12, les fonctions du Président du C.S.P. étaient les suivantes :
- Présider les réunions du cercle et du comité
- Veiller à ce que règne la bonne entente entre les différents membres et arranger les questions qui pourraient surgir entre eux.
- Rassembler les projets des travaux demandés au cercle.
- Soumettre au comité les initiatives ou propositions des membres
- Rechercher les mati`res à traiter par les membres
- S`occuper des relations du cercle avec l`extérieur : correspondance, spécialement avec les journaux et revues.
- Exposer à l`Abbé Aumônier toutes les difficultés rencontrées et tenir conseil avec lui sur tout ce qui concerne le cercle.
2. Le secrétaire
Il est chargé de :
- Rédiger les comptes-rendus des délibérations et des décisions du comité du cercle ainsi que des réunions du cercle.
- Tenir en ordre les archives du cercle.
- Recevoir les travaux achevés par les membres
- prendre connaissance des difficultés pratiques que rencontrent certains membres dans le travail qui leur ait confié.
- Prendre notes des noms de ceux qui désireraient devenir memebres du C.S.P.
- Mentionner les membres qui se sont absentés de la réunion et le motif de leur absence.
3. Le trésorier
Les fonctions spéciales du trésorier consistent à tenir les comptes en règle et faire les achats nécessaires pour les activités du C.S.P.
4. L`Abbé Aumônier
La tâche consiste à connaître toutes les délibérations et décisions du cercle, à trancher les difficultés éventuelles et à indiquer les meilleurs moyens de faire prospérer le cercle. Les activités du cercle se répartissent en sections ou centre d`intérêt. Ces sections sont dirigées par le Président et du secrétaire issus de la section d`appartenance. Le comité directeur en communion avec les comités au niveau des sections constituent le «Conseil des chefs du C.S.P.». Actuellement, le C.S.P. est composé de neuf sections :
  1. Section Art
  2. section Ballet Akanyuzo
  3. Section Bible et Liturgie
  4. Section Foi et Culture
  5. Section Histoire
  6. Section Musique
  7. Section Electrodomestique
  8. Section Littérature
  9. Section Service Automobile
Liste des Présidents du C.S.P. depuis sa fondation jusqu`aujourd`hui
1950-1951 : Bigangara Jean Baptiste
1951-1952 : Matajyabo Robert
1952-1953 : Gasamunyiga Jean Baptiste
1953-1954 :
1954-1955 :
1955-1956 : Muyango Claver
1956-1957 :
1957-1958 :Muyango Claver
1958-1959 : Muzungu Bernardin
1959-1960 : Rugamba Cyprien
1960-1966 : Suspension du C.S.P. à cause du chaos et de la paralysie qui s`étaient manifestés dus à diverses raisons
1966-1967 : Rugengamanzi Jean Baptiste
1967-1968 :
1968-1969 :
1969-1970 :Misago Augustin
1970-1971 :Misago Augustin
1972-1973 :Rutayisire J.C.
1973-1974 :Munyazikwiye Paulin
1974-1975 :Mungwarareba Modeste
1975-1976 :Sindambiwe Silvio
1976-1977 :Sembagare Jérôme
1977-1978 :Rusingizandwekwe Thaddée
1978-1979 :Mutabazi Anastase
1979-1980 :Bahujimihigo Kizito
1980-1981 :Mbandahe Augustin
1981-1982 :Gasana Emmanuel
1982-1983 :Kamurabe Martin
1983-1984 :Nyandwi Télésphore
1984-1985 :Rwabirinda JMV
1985-1986 :Nzeyimana Patrice
1986-1987 :Senyenzi Apollon
1987-1988 :Rudakemwa Fortunatus
1988-1989 :Twagirayezu Thaddée
1989-1990 : Gahizi JMV
1990-1991 : Mulinda Faustin
1991-1992 : Mulinda Fidèle
1992-1993 : Ntimugura Marc
1993-1994 : Niyitegeka Eugène
1994-1995 : Rurangirwa Romain
1995-1996 : Rudasingwa Prudence
1996-1997 : Nsabimana Daniel
1997-1998 : Dushimiyimana Fidèle
1998-1999 : Sinayobye Edouard
1999-2000 : Serinda César
2000-2001 : Niyonteze Védaste
2001-2002 : Muzerwa Anselme
2002-2003 : Samarwa JMV
2003-2004 : Bandorayingwe Joseph
2004-2005 : Niyomana Fidèle
2005-2006 : Nduwayezu Janvier
2006-2007 : Nsengumuremyi Thaddée
2007-2008 : Uwitonze Joseph
Tout compte fait, remarquons que ce grand foyer de culture qu`est le C.S.P. du Grand Séminaire de NYAKIBANDA n`a pas cessé de s`adapter au temps pour pouvoir honorer ses objectifs. L`Esprit qui a toujours animé ses travaux est l`esprit de service, service personnel, service de l`église et de la Patrie. Il doit alors se mettre à l`écoute des problèmes concrets actuels du milieu de vie rwandais. Il a toujours aidé les séminaristes à se préparer au ministère sacerdotal en leur donnant une formation para-académique et les aidant à mettre leurs talents au service des autres.

LES REALISATIONS DU C.S.P.

Avant d`entamer les réalisations du CSP atravers ses neuf sections, parlons d`abord de la participation du CSP dans les fêtes et les circonstances mémorables de l`église au Rwanda.
a) Jubilé de l`église au Rwanda : 50 ans d`évangélisation
Ce fut une fête mémorable ; elle fut célébrée à la mi-août 1950, à Butare (Astrida), elle dura trois jours complets. Elle fut marquée par des cérémonies grandioses, des jeux de grand style, de réjouissances populaires trés variées. Le grand séminaire de Nyakibanda, bien entendu y participant très activement tout au long de ces présentations scéniques «La rédemption» qui devait en être comme la phase centrale. Pour prôner le tout, un chant de grande envergure sera exécuté avec brio par l`ensemble des grands séminaristes. Son titre : «ILIBAGIZA RY`INGABE ICYEYE». Il était l`oeuvre de toute une équipe du CSP qui avait mis tous ses soins à en assurer la préparation et la réalisation.
b) Le sacre de Monseigneur Bigirumwami : à la fête de la Pentecôte le 1 juin 1952
Encore un événement de grande signification pour l`église du Rwanda. Les festivités eurent lieu à Kabgayi, rehaussées par des nombreuses personnalités religieuse et civiles de Nyakibanda assurant le grand port des cérémonies liturgiques. Pour la circonstance trois chants avaient été composés par des membres du CSP

  • «Umutaga w`urukerereza» de Gaspard Mudashimwa ;
  • «Umurambi ucyuye umugisha» de Charles Kabaka ;
  • «Dusingize Kiliziya y`u Rwango».
c) Bénédiction de la chapelle de Nyakibanda ; Sacre de Mgr Perraudin ; Jubilé du roi Mutara Rudahirwa
Trois grands événements encore qui, au beau milieu de la décennie que nous nous considérons, ont bien contribué à stimuler la créativité du CSP.
1. Commencée quelques années auparavant, la construction de la chapelle actuelle de Nyakibanda, n`a pu s`achever qu`en 1954, grâce aux soins diligents du Recteur d`alors : Le R.P. Perraudin. L`inauguration fut célébrée dans l`allégresse, avec de nombreux invités de marque. Deux chants furent composés pour la circonstance :
- «Nyakibanda, Kibaya cyiza» de Gamaliel Mbonimana (Musique), et de Bernardin Muzungu (Texte).
- «Nyakibanda nziza de Michel Sefuku (Musique) et de Benoît Karango (Texte).
2. Deux années plus tard, on apprenait, sans trop de surprise, la nomination du RPPerraudin comme Vicaire apostolique de Kabgayi. Le sacre du nouvel évêque fut fixé en Mars 1956. Bien entendu, Nyakibanda était parti prenante dans la célébration de cette nouvelle fête qui revêtait pour une signification bien particulière. Le chant composé pour l`occasion porte le titre évocateur :«Umushumba ushokanye inka». Il est de la plume de Michel Sefuku, les paroles sont de Bernardin Muzungu.
3. Dans l`été 1957, tout le pays est mobilisé pour un grand jubilé : celui du roi Mutara Rudahirwa. Comme il se doit, les festivités se déroulent à Nyanza. Deux chants, notamment, avaient été composés l`événement :
- «Kalinga ikwiye Kigali» de Michel Sefuku avec Bernardin Muzungu pour les paroles.
- «Amarembo y`u Rwanda yaragutse» de G.Mbonimana avec Bernardin Muzungu pour les paroles.